Vigne & Vin

Quel rapport marque / vin / vigneron (1/3)

vigne-automne
Quel rapport entretenir avec la marque ?
Vous êtes vignerons, propriétaire récoltant, quelle opportunité la marque peut représenter pour vous? Faut-il avoir peur de créer une marque ?

Une marque n’enlève pas l’Homme

En effet, créer une marque ne masquera pas les hommes qui sont derrières. Un domaine ce sont des hommes & des femmes qui années après années développent l’identité d’un vignoble en appliquant des méthodes respectant les valeurs qu’ils ont définies.
Un domaine, ce n’est pas qu’un homme à un moment T mais bien l’histoire d’une terre, une histoire qui s’écrit sur plusieurs décennies, voire plusieurs siècles. C’est bien cela qu’il faut défendre.
Pourquoi ?

Transmission

Premièrement, il est important de penser à l’après. L’après vous, c’est vos enfants peut-être, votre fils, votre fille. Quel héritage laisser ? Celui d’un nom qu’il faut reprendre, qu’il faut perpétuer ? Pourquoi laisser un nom en héritage qui est bien plus que le domaine ? En dehors vous avez une vie, des comportements, vous ne représentez pas en permanence le domaine. Ne pensez pas que vous en êtes l’incarnation absolue.
Voyez au-delà. Pensez à l’héritage, bâtir un nom pour un domaine, c’est se rapprocher au plus près de ses racines, de ses origines, de cette parcelle, ce bout de terre sur lequel il est né.

Cession

L’après vous, c’est peut-être aussi un autre acquéreur. Parce que vos enfants ne voudront peut-être pas faire le même métier que vous, il est possible que vous vendiez un jour ce domaine. Alors que se passera-t-il lorsqu’il s’agira de valoriser le domaine ? En quoi l’acquéreur devrait-il être séduit par votre nom, quand bien même vous jouirez d’une bonne réputation ? Pourquoi l’acquéreur trouverait-il intéressant de conserver ce nom ?
Il préférera acheter le nom d’un domaine. Avec son histoire. Et pas celle de l’homme uniquement.

Anticiper les évolutions du marché du vin

Ce sera l’objet du prochain article du dossier. Quel sera le marché du vin de demain? Difficile de réellement anticiper cela, mais quelques pistes peuvent être envisagées.
Voici les points clés résumés ici :
  1. Recherche de l’authenticité : le consommateur recherche de plus en plus un produit authentique et s’attache au travail du viticulteur et à l’histoire du vin.
  2. Recherche de l’origine : le consommateur veut cerner la personne qui est à l’origine de ce produit, car pour lui la traçabilité devient capitale.
  3. Goût pour les produits nature : De plus en plus méfiant de la grande distribution et des produits modifiés chimiquement, le consommateur se tourne vers des produits faits via des méthodes artisanales traditionnelles, raisonnées.
  4. Baisse de la consommation : la consommation du vin en France a diminué ; les gens se tournent vers des produits de meilleures qualités.

– – – –
photographie © from pixabay.com

Tags : #vigne #vigneron


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *