Numérique

Dossier L’outil roi 1/3

outils-web-foisonnement

La première partie de ce dossier est consacrée au foisonnement d’outils.

La seconde abordera la thématique de la non-maîtrise des outils par les utilisateurs.

La 3ème partie pointera combien l’outil relaie la stratégie au second plan car la maîtrise du webmarketing & de ses outils est mesurée à la quantité.

 

Chapitre 1 : Le foisonnement d’outils

La dictature de l’outil

La société n’a jamais été aussi bien outillée. Tout est à portée de main, à portée d’App Store plutôt. Combien de logiciels, désormais appelés Applications, sont disponibles, & gratuitement pour beaucoup d’entre eux ? Combien de réseaux sociaux & autres web applications se côtoient sur la toile ?

Nous ne le savons pas. Ce que nous savons c’est qu’ils peuvent à chaque instant de notre vie nous aider, nous seconder, nous apprendre, nous faciliter… l’organisation, la réalisation des tâches quotidiennes que nous devons entreprendre dans nos vies personnelles & professionnelles.

L’outil roi est né. Comme le divine enfant, il devient le messi. Dans les chimères d’un certain nombre d’entre nous, il est celui qui va permettre de tout faire facilement, presque automatiquement, pour gagner du temps, de l’argent et cela sans efforts. Recette miracle ?

app-store-applications-web

À en croire beaucoup, l’outil prend le pas sur la capacité de l’Homme à réfléchir. Nous avons tous déjà entendu de la bouche d’un proche, ami, parent, cousin, souvent entrepreneur… une histoire où l’outil miracle a permis la Success Story sans lever le petit doigt… Si dans de rares cas, la chance & l’intuition ont pu guider et permettre ces réussites, la plupart du temps cela ne reflète pas la réalité. La réalité est autre, n’est pas et ne doit pas être soumise au dictat de l’outil. Sans approche stratégique, la réussite entrepreneuriale ne peut se réaliser. Mais devant le foisonnement d’outils, le tournis peut vous prendre.

Des outils (trop) nombreux

Combien de blogs qui nous parlent d’outils, suivons-nous ? Nombreux sont ceux qui nous rapportent le dernier né, souvent gratuit, accessible, libre de droit, open-source… Oh les belles idées qui fleurissent ça & là pour faciliter la vie de l’entrepreneur.

Chaque jour de nouveaux outils voient le jour et l’accélération semble sans limite. Des outils pour s’organiser, pour être plus productif, pour retoucher des médias, pour facturer plus vite, pour mieux tchater, mieux partager des documents, pour publier sur plus de réseaux sociaux en même temps, pour automatiser nos publications à la moindre lecture d’articles… lectures à peine digérées d’ailleurs, voire à peine entamées & trop souvent déjà ventilées « façon puzzle » sur la toile.

D’ailleurs, dans l’euphorie d’une nouvelle trouvaille, la configuration en un clic est trop souvent privilégiée dans l’espoir d’obtenir un résultat miracle. Mais derrière le résultat, nos réelles capacités d’analyse et de ré-utilisation de ces tableaux de bord, statistiques ou autre données servies sur un plateau, ne sont pas forcément pointues.

article-lu-envoye

Ainsi devant ce foisonnement d’outils, sommes-nous armés pour y faire face ? A chaque outil que nous n’utilisons pas, par faute de temps ou difficulté dans l’utilisation, nous avons l’impression de louper une opportunité unique d’améliorer grandement notre quotidien. Soumis à la dictature de l’outil… utiliser pour montrer que l’on connaît, que l’on sait. Nombreux sont ceux qui se sentent honteux de ni connaître ni savoir utiliser tel ou tel outil.

Et pourtant, il n’y a pas à avoir de complexes. Car combien maîtrise l’utilisation des applications qu’ils ont, des réseaux sociaux qu’ils utilisent ? Qui ose & peut réellement se targuer d’en utiliser toute l’essence fonctionnelle et… stratégique ?

› Lire la deuxième partie sur la maîtrise des outils (informatiques & applicatifs)

Tags : #application #numérique #outil #stratégie


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *