Numérique

Futurs E-commerçants : Soyez optimistes !

bgd-ecommerce-site

Le Web2day à Nantse s’est refermé il y a 10 jours maintenant et a permis de mettre en lumière de nombreuses problématiques du web. Beaucoup y est encore possible mais pas « tout ». Une ombre pessimiste pouvait planer sur certains débats et notamment un autour du e-commerce.

Avec ce thème de conférence « faut-il encore se lancer dans le e-commerce ? », le ton était donné.

Projet d’e-commerce = création d’une entreprise

Il apparaît clairement qu’il n’est désormais plus possible de lancer un projet e-commerce sans l’avoir préparé longuement et méthodiquement.

Au minimum :

Méthodiquement = business plan + cahier des charges

Business plan =  mission / modèle économique / offre produits-services / communication / avantage concurrentiel / étude de marché / financement / vision  / ambition  / valeurs

Cahier des charges = solution technique / architecture / outil pour la relation client

Des coûts de plus en plus importants pour l’acquisition et la fidélisation

On le sait, les marges en e-commerce sont souvent faibles, et l’acquisition client est un enjeu majeur dont les coûts ne cessent d’augmenter. Aujourd’hui également, la fidélisation est au cœur de la réussite même si les e-commerçants ne sont pas assez pro-actifs dans leur démarche pour le faire comme il faut.

Ainsi, pour exister et dégager du chiffre d’affaires, il faudra faire de nombreuses dépenses, et atteindre le point mort ne sera pas une mince affaire avant enfin de pouvoir se dégager un salaire.

Mais je voudrais, pour contrebalancer avec cette conférence, entre autres, lancer un souffle d’optimisme sur le e-commerce.

Un secteur en croissance : +12% en 2012

Le e-commerce est un secteur en forte croissance : +12% de chiffre d’affaires en 2012 et les perspectives de développement, notamment de certains marchés, sont excellentes. Le marché est de plus en plus concurrentiel mais loin d’être saturé.

Alors je dirai, rien de bien nouveau en somme : aujourd’hui lorsque vous créez un service e-commerce, vous créez une entreprise. Alors, ne vous trompez pas de règle, n’oubliez pas que votre réussite tiendra de votre avantage concurrentiel et de l’innovation de votre service : une offre satisfaisant un besoin réel et facilitant son accès par rapport aux solutions existantes.

N’oubliez pas non plus que la route est longue et pleine d’embuches, mais pleine de surprises aussi, et bien sûr qu’on peut encore réussir dans le e-commerce aujourd’hui, comme dans toute création d’entreprise !

 

Prochain article : En e-commerce, que faut-il internaliser ou externaliser  ?

 

Tags : #blog #ecommerce #webmarketing